Une femme de Calgary accusée de fraude par cartes de crédit

30 mars 2015

Le stratagème s'est déroulé durant cinq mois, entre les mois de juillet et novembre 2014. Le sergent-chef Kristie Verheul de l’unité des crimes économiques de la Police de Calgary a déclaré au Calgary Herald que la femme utilisait un algorithme simple, largement partagé parmi les criminels en ligne, pour générer des numéros de cartes de crédit. Elle se rendait dans les trois stations-service concernées, où elle savait que les employés devaient demander aux clients de saisir les numéros manuellement de leurs cartes de crédit et des cartes-cadeaux prépayées. Par la suite, elle vendait ces cartes-cadeaux pour un peu moins que le prix régulier.

Cela peut sembler hasardeux, car il n’y avait aucune garantie que tous les numéros puissent fonctionner, mais l'accusée aurait eu un avantage que beaucoup de fraudeurs potentiels n'auraient pas. « Je pense que certains employés avaient un peu le béguin pour elle, » explique le sergent-chef Verheul. « Ils lui disaient si un numéro était valide ou non. »

L'astuce a pris fin lorsque le propriétaire de l’une de ces stations-service a remarqué certaines irrégularités menant à des pertes financières. Il a alors contacté les services policiers. Ces derniers ont débuté une enquête qui a abouti à l'inculpation de la Calgarienne, pour trois infractions soit deux d'accusation pour possession de données de cartes de crédit et d’un troisième chef pour fraude de plus de 5 000 $.

Si vous craignez que votre crédit n'ait été affecté en raison d'un vol d’identité ou d'une fraude par carte de crédit, souscrire à un service de surveillance du crédit peut faire la différence et contribuer à votre tranquillité d’esprit.

01