Comment se protéger contre le vol d’identité qui peut être occasionné par le « doxing »

5 février 2015

Le « doxing » ou « doxxing », est une nouvelle pratique qui consiste à retracer en ligne des informations sur une personne. Des groupes de pirates s'en inspirent pour recueillir des renseignements personnels sur des gens, puis les divulguent publiquement. Cette nouvelle pratique a suscité l'intérêt public ces derniers mois à la suite du Gamergate, un scandale très remarqué, dont Zoe Quinn, une développeuse de jeux, en était la vedette. Cette dernière a été accusée d’utiliser sa relation amoureuse avec un journaliste pour attirer l’attention sur ses propres jeux. Elle a reçu de fortes critiques par de nombreux internautes, après avoir été « doxée ».
Le mouvement international hacktiviste Anonymous est le groupe le plus connu pour la pratique du doxing. Parmi les plus récentes révélations, le nom de l’agent de police qui a tué Michael Brown, le jeune homme de 18 ans qui était désarmé, dans la ville américaine de Ferguson au Missouri. Selon l’anthropologue de l’Université McGill Gabriella Coleman, le seul expert universitaire sur Anonymous, le groupe monte en popularité par ses actions misant la transparence et permettant au public de riposter à ceux qu’il considère avoir mal agi.
Toutefois, le doxing peut également se révéler une arme, s'il est exercé par des gens qui n'ont pas ces motifs nobles de transparence. En conséquence, après que certains pirates mal intentionnés aient permis de révéler vos informations personnelles en ligne, c'est une invitation aux portes grandes ouvertes pour les voleurs d’identité !
Voici quelques façons de vous protéger contre le doxing dans l’ère de l’information si facilement accessible pour les pirates :

  • Utilisez les réseaux sociaux de façon avisée. Énormément de renseignements sont publiés et emmagasinés sur les réseaux sociaux. La meilleure défense est tout simplement de ne pas les utiliser, mais puisque qu'ils font partie de la vie de beaucoup de personnes, réfléchissez bien à ce que vous écrirez et communiquerez. Si vous devez utiliser les médias sociaux pour rester en contact avec des gens, utilisez un nom connu seulement de ceux-ci et une adresse électronique unique à ce compte. Assurez-vous de ne pas publier trop d’informations personnelles et n'autorisez que vos contacts à accéder à vos informations.
  • Utilisez des adresses électroniques différentes pour chaque compte en ligne. Même s'il peut être parfois ardu de retenir plus d'un mot de passe et plus d'un nom d'identification, cette pratique vous rendra moins vulnérable au doxing et minimisera les risques.
  • Si vous avez des raisons de croire que quelqu'un est à la recherche de vos informations personnelles, supprimez vos comptes dans les médias sociaux et ouvrez plutôt un autre compte avec un faux nom, que seuls les contacts en qui vous avez confiance seront invités. De nos jours, les médias sociaux sont devenus la première source de renseignements pour ceux qui recherchent des informations personnelles, de sorte que se prémunir d'une fâcheuse situation dans ces environnements est un choix judicieux pour la sécurité de vos renseignements.
  • Vérifiez également les informations que vous avez entrées dans les comptes des navigateurs tels que Google. S'il y a des détails que vous ne souhaitez pas être accessibles au public, retirez cette information de votre profil.
  • Éviter le clavardage. Si vous vous connectez sur des sites de clavardage sur lesquels des pirates ont l'habitude de naviguer, vous courez un plus grand risque d'attirer leur attention. Soyez vigilants lorsque vous clavardez avec des inconnus sur Internet et même sur des sites où l’environnement est généralement favorable et sûr, ne partagez pas les renseignements personnels avec quelqu'un que vous n'avez pas rencontré en personne et largement parlé.

Si vous êtes très actif sur Internet et que par inadvertance, vous devenez victime de doxing ou de vol d'identité, la divulgation de vos renseignements personnels pourrait mener à de douloureuses pertes financières et vous courez le risque d'altérer fortement votre cote de crédit. Le fait de s'abonner à un service de surveillance de crédit peut être extrêmement utile dans une telle situation, car vous serez avisé de certains types d’activités sur vos comptes, de sorte que vous pourrez gérer les conséquences de l’usurpation d’identité, sans rendre votre pointage de crédit vulnérable.

02