Comment vous protéger des faux appels électoraux

2 novembre 2015

Durant une campagne électorale, vous recevrez peut-être des appels de candidats, ou de bénévoles pour un parti donné, dans le but de connaître vos intentions de vote.

Rappelez-vous qu'il faut toujours être vigilant, car les arnaqueurs profitent des campagnes électorales, à leur manière bien spéciale d'ailleurs.

Durant les précédentes campagnes, certains fraudeurs ont profité du moment pour effectuer des vols d'identités. Pour vous protéger, voici quelques conseils pratiques, qui vous permettront de vous concentrer uniquement sur le choix d'un candidat !

Durant les campagnes électorales, les fraudeurs s'activent au téléphone…↑ Se présentant comme des représentants de l'organisme qui chapeaute les élections, ils tenteront de « confirmer votre inscription » sur la liste électorale, ou encore vous proposer de vous inscrire immédiatement. Il s'agit ici d'une ruse pour recueillir vos renseignements personnels, incluant votre numéro d’assurance sociale. Certains poussent même l'arnaque à demander les numéros d'une carte de crédit, faisant croire à la victime qu'il faut acquitter des frais lors d'une inscription effectuée par téléphone. Sachez qu'au Canada, tant au fédéral que dans toutes les provinces et territoires, vous ne pouvez pas vous inscrire sur la liste électorale par téléphone. Vous devez demander un formulaire d’inscription en communiquant avec les directions des élections de chaque province ou territoire ou encore à Élections Canada. De plus, vous ne serez jamais obligé de divulguer vos renseignements financiers.

Dans un autre scénario de fraude électorale, les escrocs sollicitent les gens pour signer une pétition, mais en réalité, il s'agit d'une formule demandant de voter par la poste. Chaque personne dont la signature est recueillie de cette façon renonce dans les faits à son droit de vote, ne réalisant cela que le jour du scrutin, rendue à son bureau de vote. Il est important de lire attentivement tout document dont vous apposez votre signature. En cas de refus de vous présenter un document que l'on vous demande de signer sur-le-champ, refusez, car il s'agit très probablement d'une situation douteuse. Même si vous assistez à ce qui semble être un événement dans un lieu public, vous devriez toujours demander aux personnes qui vous demandent de signer un document de vous montrer une pièce d'identité, attestant qu'ils travaillent pour l'organisation qu'ils disent représenter.

Il y a quelques années, ces types d’escroqueries se seraient limités au téléphone et en personne. Aujourd'hui, les électeurs doivent aussi être vigilants face aux courriels d'hameçonnage. Des courriels imitant l'image corporative d'Élection Canada ou d'une direction des élections d'une province ou d'un territoire peuvent sembler très légitimes. On demande au destinataire de cliquer sur un lien pour s'inscrire sur la liste électorale ou encore pour résoudre un problème relié à son inscription. Bien sûr, ces liens ne mèneront pas vers les organismes légitimes, mais plutôt vers des sites Web qui installent des virus et des maliciels sur l'ordinateur de la personne ciblée. Pour vous assurer de la légitimité d'une correspondance, que ce soit par la poste ou par courriel, contactez votre bureau local d'Élection Canada durant une campagne fédérale ou encore la direction des élections de votre province ou de votre territoire durant une période de campagne électorale provinciale ou territoriale.

Se faire usurper son identité par une des arnaques décrites plus haut peut mener à un vol d'identité et une fraude au crédit. Pour obtenir une protection additionnelle et recevoir une alerte en présence de toute activité douteuse dans votre dossier de crédit qui pourrait indiquer une fraude, souscrivez à un service de surveillance du crédit dès maintenant.

01