Courriels frauduleux imitant l’image de l’ARC : Des citoyens de Windsor floués

28 avril 2015

C'est la saison des impôts et des fraudeurs profitent de l'occasion pour utiliser une arnaque bien à-propos pour soutirer de l'argent aux contribuables : un courriel à l'image de l'Agence du revenu du Canada (ARC). Les derniers événements ont été rapportés à Windsor, dans le sud de l'Ontario, où les services policiers ont reçu des plaintes de nombreuses personnes ayant reçu des courriels prétendant provenir de l'Agence de revenu du Canada.

Le courriel, dont l'objet était : « Recalcul de votre déclaration. Vous avez droit à un remboursement de $ 274,10 de votre dernière déclaration de revenus », comprenait l'entête officiel de l'Agence du revenu du Canada, ce qui n'éveillait pas la méfiance. On demandait alors au destinataire de « revérifier » ses coordonnées; une condition soutenait-on, pour recevoir un remboursement. Le dernier paragraphe du courriel débute ainsi : « Note: Un remboursement peut être retardé pour plusieurs raisons. Par exemple, pour des informations qui ne concordent pas ou encore pour avoir envoyé les renseignements demandés après la date limite. »

Ainsi, la victime potentielle devait fournir son numéro d'assurance sociale, les numéros de ses comptes bancaires ou de son passeport pour fins d'identification.

Malgré la présence de l'image graphique de l'ARC dans ces courriels frauduleux, il y a divers signes permettant de constater qu'ils ne proviennent pas de l'organisme relevant du gouvernement fédéral.

Premièrement, le courriel renferme des fautes d'orthographe et de syntaxe. Par ailleurs, les fonctionnaires de l'Agence de revenu du Canada ne communiquent pas par courriel avec les contribuables. Ainsi, tout lien dans un courriel semblable, menant à un site dans lequel un contribuable doit divulguer des informations sensibles est une arnaque.

Pour vous permettre de vous protéger contre les risques de vol d'identité et particulièrement durant la période de production des déclarations d'impôts, vous pouvez souscrire à un service de surveillance du crédit. Ce service vous alertera s'il y a présence de toute transaction financière suspecte dans vos comptes.

01