Démantèlement d’un réseau de clonage de cartes à Calgary

9 juin 2015

Le clonage de cartes de crédit permet aux fraudeurs d’obtenir de grandes quantités d’information financière sans trop d’effort. Tout ce qui leur est nécessaire consiste à installer un lecteur de cartes dans les lieux publics utilisés par des centaines de personnes, tels que les terminaux de point de vente dans les commerces, et ce, à l'insu même des marchands.

Tout récemment, une perquisition majeure visant à démanteler un réseau de clonage de cartes de crédit a été effectuée par la Police de Calgary, après la découverte de lecteurs de cartes frauduleux installés dans plusieurs stations-services de la ville. Des perquisitions menées dans deux résidences ont permis de découvrir «un atelier de fabrication de cartes de crédit et de cartes d’identification de contrefaçon », selon CTV News. Des produits haut de gamme pour une somme évaluée à plus de 150 000 $ ont été également retrouvés, notamment des vêtements et accessoires des marques Burberry, Nordstrom, Prada et Gucci, ainsi que des équipements de marque Apple et GoPro.

Deux hommes ont été arrêtés en relation avec l'affaire. Denys Ranyuk, 32 ans et Dimitri Barbu, 33 ans, ont été accusés de 39 chefs pour crimes divers, y compris contrefaçon, vol et bris de probation.

Selon la sergente-chef Kristie Verheul, de l’Unité des crimes économiques de la Police de Calgary, le stratagème était très sophistiqué, comptant des lecteurs de cartes et autres équipements servant de base pour l’ensemble de l’opération.

« Ils étaient très, très organisés. Le rôle du réseau consistait à cloner les cartes et installer les lecteurs (frauduleux dans les commerces) pour être en mesure d'obtenir des données de cartes de crédit. De là, les données étaient copiées (…↑) et toute la marchandise était achetée frauduleusement sur les cartes de crédit contrefaites », a-t-elle expliqué en interview pour CTV News.

Les fraudeurs auraient vendu la marchandise haut de gamme sur des sites de petites annonces en ligne. La sergente-chef Verheul croit que l’argent récolté de ces ventes a ensuite été blanchi et envoyé à l’étranger. « Nous soupçonnons que ce groupe (…↑) est lié avec le crime organisé, » a-t-elle ajouté.

Selon la police, on ignorerait depuis combien de temps les lecteurs auraient été mis en place dans les commerces. Les fraudeurs auraient pu ainsi avoir accès à plus de 500 numéros de cartes de crédit mensuellement. Une liste de 38 adresses situées à Calgary a également été retrouvée dans l’une des résidences des suspects. Il serait possible que ce soit une liste répertoriant tous les endroits où des lecteurs de cartes frauduleux auraient été installés, bien que rien ne soit confirmé pour le moment.

Les autorités policières encouragent les résidents de Calgary qui ont utilisé leurs cartes de débit ou de crédit dans un commerce de vérifier le relevé de leurs transactions et d'informer leur institution financière de toute activité inhabituelle. De plus, ils sont invités à vérifier l'état et l'apparence du lecteur de cartes qu'ils utilisent dans un commerce. Si le lecteur ne semble pas bien assemblé, c'est un signe qu’il pourrait avoir été altéré. Il est également conseillé de vérifier si une couleur diffère de celles que l'on voit couramment ou encore s'il est fabriqué avec un matériau inhabituel.

Un suivi rigoureux de vos finances après que vous ayez été exposé à une fraude par cartes de crédit ou un vol d’identité constitue la base d'une bonne protection, mais vous pouvez également obtenir un soutien additionnel en vous inscrivant à un service de surveillance du crédit . Ce service vous aidera à détecter des changements dans votre dossier de crédit qui pourraient s'avérer un indice de fraude.

02