Le crime organisé pourrait être relié à une arrestation pour contrefaçon de cartes de crédit à Calgary

4 mai 2015

Andriy Volodymryrovich Plyusnin, un résident de Calgary âgé de 28 ans, en est à sa deuxième arrestation reliée à la fraude par cartes de crédit. En septembre 2014, il a été arrêté pour une accusation de fraude de plus de 5 000 $, alors qu'il s'était procuré 54 voitures d’occasion payées à l'aide de carte de crédit recueillies par écrémage. Il a par la suite modifié les odomètres de ces voitures et les a revendues pour plus que leurs valeurs réelles. En tout, ce Calgarien a escroqué une cinquantaine de personnes pour une fraude totalisant 300 000 $.

Dernièrement, il a récidivé et cette fois-ci, pour ce qui semble être une opération de contrefaçon de cartes de crédit de grande envergure. Le 26 mars 2015, l’Unité des crimes économiques de la Police de Calgary, en collaboration avec la Gendarmerie Royale du Canada (GRC), concluait une enquête menant à l'arrestation du jeune homme.

Après avoir obtenu un mandat de perquisition pour fouiller la résidence de M. Plyusnin située sur la rue Mahogany Heath SE, les autorités ont trouvé de nombreux éléments liés à la fraude par cartes de crédit et à la fabrication de cartes d’identité. Les policiers ont retrouvé une grande quantité de cartes vierges, des numériseurs, une imprimante pour cartes, des cartes contrefaites, de faux documents d'immatriculations de véhicules et un dispositif utilisé pour modifier un odomètre. Tout ceci indiquait que l'homme avait l'intention de récidiver. De plus, les enquêteurs ont retrouvé une petite quantité de MDMA et de marijuana dans la résidence.

Selon le sergent-chef Kristie Verheul de l’Unité des crimes économiques de la police de Calgary, bien que tout ceci puisse sembler sophistiqué pour les non-initiés, il est relativement facile de se procurer en ligne les équipements nécessaires à la contrefaçon. « Il devrait y avoir plus de contrôles, mais ce serait très difficile à réglementer », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Par ailleurs, les activités criminelles reliées à la contrefaçon de cartes de crédit seraient à la hausse dans la région de Calgary. « Nous avons constaté une augmentation de la contrefaçon de cartes de crédit au cours de la dernière année. Elles sont devenues la principale source d'enquête effectuée par l’Unité des crimes économiques, » ajoute-t-elle. « Nos enquêteurs en ont fait une priorité. »

Le Sergent Verheul a également souligné que ces activités criminelles sont généralement trop importantes pour être réalisées par une seule personne. Ceci fait conclure aux autorités policières qu'il existe un lien avec le crime organisé.

Les autorités soupçonnent que les dispositifs d’écrémage de cartes ont été disposés un peu partout dans la ville de Calgary, ce qui a permis à M. Plyusnin d'accéder aux données nécessaires à la fabrication de cartes contrefaites. Il a pu ainsi faire des achats chez les commerçants locaux et revendre des véhicules pour un prix plus élevé que leurs valeurs réelles. Certains de ces achats d'ailleurs ont été retrouvés encore dans leur emballage d’origine lors de la perquisition dans sa résidence.

Le nombre de personnes ayant travaillé avec l'accusé est encore inconnu, mais la police pense qu'il n'agissait pas seul dans ses activités criminelles.

M. Plyusnin a été inculpé de neuf chefs d’accusation pour crimes divers. Trois chefs d’accusation pour fraude de moins de 5 000 $, deux chefs d'accusation pour possession de données de carte de crédit, de chefs d’accusation pour possession de cartes de crédit contrefaites, possession de matériel de fabrication, possession de sceaux du gouvernement et possession de biens volés. Il a également été accusé de deux chefs pour possession d’une substance contrôlée.

L'écrémage de cartes et la contrefaçon de cartes de crédit sont de plus en plus fréquents. Pour être alerté de toute activité financière douteuse dans votre dossier de crédit, vous pouvez souscrire à un service de surveillance du crédit.

02