Les brèches informatiques touchent plus de 300 000 enfants au Canada

21 janvier 2016

Alors que de nombreux adultes sont conscients des risques de vol d’identité, ils pensent rarement que leurs enfants puissent également être vulnérables.

Une brèche informatique à la compagnie spécialisée en jouets éducatifs électroniques VTech a amené cette question à l’esprit de beaucoup de parents ces dernières semaines. Des pirates informatiques ont réussi à accéder à des données provenant de plus de 10 millions de comptes de clients, y compris les profils d’utilisateurs de 6,3 millions d’enfants à travers le monde. Au Canada, plus de 237 000 profils adultes et plus de 316 000 profils d’enfants ont été divulgués, ce qui en fait une des plus grandes brèches informatiques à la consommation à ce jour.

Selon le magazine Motherboard, l’attaque a été perpétrée sur l’application d’apprentissage Lodge, qui permet aux clients de télécharger des applications, des jeux et du contenu éducatif des produits VTech. La base de données concernée contenait des noms des clients, des adresses de courriel, des mots de passe, des adresses IP, des adresses postales et des historiques de téléchargement, ainsi que des informations de profil d'enfants tels que leur nom, sexe, date de naissance, photos de profil et les fils de discussion.

Bien que l’information des enfants puisse ne pas apparaître aussi importante que celle de leurs parents, les experts mentionnent qu'elles sont plus que suffisantes pour mettre les enfants à risque de vol d’identité.

« Même s'il n’y avait pas d’information de carte de crédit volée, les criminels peuvent ne prendre que les renseignements biographiques de base et prétendre qu’ils sont l’enfant et ainsi commettre un vol d’identité », a précisé Avner Levin, de l’Institut sur la cybercriminalité de l’Université Ryerson, en entrevue pour Global News.

À certains égards, cibler les enfants pour le vol d’identité peut finir par rapporter plus pour les fraudeurs. L'historique de crédit d'un enfant est vierge et ses activités de crédit ne débuteront que devenu jeune adulte. Les voleurs d’identité ont donc une plus grande flexibilité dans l’emprunt, ainsi qu’une fenêtre plus longue avant de leurs activités ne soient détectées. Même s'ils sont effectués à un jeune âge, les dommages sur les comptes des enfants ont un impact à mesure qu’ils grandissent, les obligeant à traiter avec un mauvais crédit même dès leur première demande de crédit ou de prêt.

Parce que le potentiel de dommages demeure, les parents doivent être vigilants lors du partage de renseignement sur leurs enfants, même s'ils ne comprennent pas des données financières spécifiques. Cela signifie qu'il est recommandé de prendre un moment avant d'inscrire les enfants dans des comptes en ligne, qui nécessitent des renseignements personnels, même s'ils sont nécessaires pour certains jouets ou jeux numériques.

«Les parents partagent et publient beaucoup d’information en ligne sur leurs enfants, sans arrière-pensée », ajoute monsieur Levin pour Global News. « Vous publiez beaucoup d’informations à propos de vos enfants, qui auront un impact sur leur vie à mesure qu'ils grandiront. »

Pour mieux protéger vos enfants, pensez à les inscrire à un service de protection contre le vol d'identité. Des programmes comme Identity Guard® kID SureSM peuvent surveiller le crédit de votre enfant, vous alertant devant une certaine activité qui pourrait suggérer que quelqu’un utilise ses renseignements personnels.

02