Paiement mobile : les coopératives financières emboîtent le pas

3 avril 2016

Depuis qu’Apple a lancé son portefeuille mobile à la fin de 2014, ce qui a permis à l'entreprise d'être consacrée en 2015 « l’année d’Apple Pay », les paiements mobiles ont pris leur envol. Dans les mois qui ont suivi, des sociétés comme Google et Samsung ont publié leurs propres solutions de paiement mobile, ce qui suggère que dans le temps, tous les téléphones intelligents offriront la fonctionnalité d’une carte de crédit ou de débit. Cependant, même ceux qui possèdent des téléphones compatibles ont été jusqu’ici limités à l’utilisation des cartes émises par les grandes banques. Les membres des coopératives de crédit du Canada seront désormais en mesure d'effectuer des paiements à l'aide de leurs téléphones intelligents, grâce à un nouveau partenariat entre l’Association canadienne des coopératives financières (ACCF) et Flash Interac.

Le nouveau service mobile de paiement sera mis en ligne ce printemps, donnant aux membres des coopératives financières la possibilité de payer en utilisant leur compte d'épargne ou de chèques à tout détaillant qui affiche le logo Flash Interac.

« Le service de paiement mobile sera un outil facile à utiliser ; une méthode pratique à donner aux membres des coopératives financières, une option d’achat sur la route en utilisant leurs téléphones intelligents au lieu de cartes de débit », a déclaré Martha Durdin, présidente-directrice-générale de l'Association canadienne des coopératives financières, dans un communiqué publié par Interac. « C'est également un autre excellent exemple de la façon dont les coopératives financières utilisent la technologie en travaillant avec les leaders de l’industrie pour effectuer des transactions financières plus faciles. »

Paiements sécurisés grâce à la tokenisation

Selon les données recueillies par l’Association des banquiers canadiens, 59 % des consommateurs croient que la capacité de payer à l'aide de leur téléphone intelligent représente une plus-value à leurs opérations bancaires. À une époque où la technologie de paiement se déplace si rapidement, assurer la sécurité des nouvelles méthodes de paiement est de la plus haute priorité. Pour garder les données financières de ses utilisateurs en toute sécurité, ce système de paiement mobile tire parti du nouveau fournisseur de service de jeton d’Interac, qui masque les données financières des utilisateurs avec des « jetons ». En utilisant des bits chiffrés et codés à travers la transaction au lieu de l’information financière réelle des consommateurs, le Fournisseur de service de jeton, (FSJ), est capable de protéger les données des utilisateurs contre la fraude.

Ce niveau de sécurité est particulièrement important lorsque les transactions impliquent des comptes débiteurs. Lorsqu'une fraude par carte de crédit survient, les frais non autorisés ont un risque de s'ajouter sur le solde du consommateur, alors qu’il ou elle contestera la transaction avec le fournisseur de crédit. Dans la fraude impliquant des comptes débiteurs, toutefois, les fonds dans le compte bancaire d’un consommateur pourraient être compromis directement. Cela rend intrinsèquement plus risqué d’utiliser des cartes de débit dans un paiement en ligne ou dans les portefeuilles mobiles. Les coopératives de crédit espèrent donc répondre à ce problème en utilisant le FSJ Interac.

« Les consommateurs canadiens attendent une sécurité renforcée, en particulier lors de l’utilisation des solutions de débit qui accèdent à l’argent dans leurs comptes bancaires », a déclaré Mark O’Connell, président et chef de la direction de l'Association Interac et Acxsys Corporation dans un communiqué. « En tirant parti de l’Interac FSJ avec leur solution de paiement mobile, les coopératives financières peuvent offrir à leurs membres la tranquillité d’esprit en sachant que leurs transactions mobiles sont en sécurité. »

Diffusion du service à travers les coopératives financières

Selon Interac, le service de paiement mobile sera d’abord disponible dans les coopératives financière suivantes : Affinity Credit Union et Conexus Credit Union en Saskatchewan, First West Credit Union en Colombie-Britannique et Meridian en Ontario. Le service s'étendra vers d'autres coopératives au cours de l'année.

Ajout de coopératives de crédit à la conversation pourrait avoir un impact majeur sur l’adoption de portefeuille mobile à travers le Canada. Steve Bolton, président et PDG de Libro Credit Union en Ontario, a écrit dans le Huffington Post que plus de 10 millions de personnes au Canada effectuent leurs opérations bancaires avec une coopérative financière, ce qui représente près du tiers de la population au pays.

Bien que les jetons, appelés aussi la tokenisation, fournit certainement une protection supplémentaire lors de paiements sur mobiles, il n’y a malheureusement aucun moyen infaillible pour prévenir la fraude au crédit ou le vol d'identité. Pour mieux protéger votre identité, souscrivez à un service de surveillance du crédit . Ce service peut surveiller votre dossier de crédit, votre numéro d'assurance sociale et la diffusion de vos dossiers dans l'espace public, vous alertant en présente d'une certaine activité qui pourrait indiquer une fraude. Pour en savoir plus, communiquez dès aujourd'hui avec Identity Guard Canada .

01