Parcs d’amusement : Attention aux faux rabais !

26 octobre 2015

Vous souhaitez planifier une sortie en famille au Canada's Wonderland ou encore à l’Aquarium Ripley ? Vous naviguez sur le Web à la recherche de promotions et vous découvrez un site Web qui offre des rabais incroyables. On y mentionne que déjà plus de 7 000 billets ont été vendus et on propose même une réduction supplémentaire de 10 % si vous « aimez » leur page Facebook. Vous sautez immédiatement sur l'offre ! La mauvaise surprise vous attendra au guichet d'entrée de ces deux sites touristiques bien connus, car les responsables vous annonceront que billets sont faux et qu'ils n'ont aucun lien avec le site Web qui a publié ces promotions…↑

Cette arnaque, plusieurs personnes en ont été victimes. Selon un article publié dans www.thestar.com, des fraudeurs auraient imité le populaire site www.redflagdeals.com pour proposer des billets à rabais. La ressemblance étant tellement à s'y méprendre, que les victimes ne se doutaient pas qu'ils divulguaient leurs renseignements personnels sur un tout autre site.

L'histoire ne s'arrêterait pas là, car les fraudeurs auraient prélevé jusqu'à 20 fois le montant initial demandé sur la carte de crédit de plusieurs victimes. Après enquête, ces fraudeurs opéreraient à partir d'une entité en Chine, utilisant une boîte postale à Edmonton, en Alberta.

Un rapport de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) mentionne que la cybercriminalité est à la hausse. « Par l'entremise des technologies informatique, les criminels peuvent créer de nouveaux types de crimes et de réinventer les crimes usuels, » peut-on lire.

Par ailleurs, le Centre antifraude du Canada aurait répertorié environ 16 000 plaintes reliées à des sites et des courriels frauduleux uniquement pour l'année 2013, ce qui représente des pertes pouvant aller jusqu'à $ 29 M.

Selon The Star, plusieurs victimes de l'arnaque des parcs d'amusement ont été remboursées par les émetteurs de leurs cartes de crédit, mais l'autre enjeu tout aussi important était de parvenir à fermer le site frauduleux et surtout, pourquoi fonctionnait-il encore ?

Les responsables de Canada's Wonderland ont tenté de porter plainte pour fermer ce site, mais il s'avère que les fraudeurs étant situés à l'extérieur du pays, échapperaient donc aux lois canadiennes.

Dans une entrevue pour The Star, Shannon Kelly, porte-parole du parc d'amusement, a expliqué qu'une demande d'aide avait été logée à la Police régionale de York. « Nous avons contacté Visa pour leur demander de retirer l'option de paiement par carte de crédit (sur le site frauduleux) et leur agence de publicité a même contacté Google pour savoir pourquoi le site frauduleux était toujours en ligne », ajoutant que l'enquête se poursuivait toujours.

Beaucoup de rabais en ligne peuvent sembler attirants, mais les offres quisemblent trop belles pour être vraies doivent susciter la méfiance. Pour éviter de tomber dans les filets de fraudeurs, il existe plusieurs façons toutes simples d'identifier les entreprises tierces-parties qui agissent dans la légalité.

Premièrement, vérifiez toujours la liste des partenaires sur le site d'un commerce ou d'une entreprise légitime. Plusieurs indiquent qu'elles ne sont pas reliées à des compagnies qui agissent à titre de tierces-parties pour vendre des billets ou des forfaits. D'autres mentionneront les noms des véritables partenaires.

Lorsqu'il s'agit d'une fraude exercée par des personnes et des entités situées à l'extérieur du pays, il arrive que le site renferme des fautes de grammaire, de syntaxes ou des erreurs de ponctuation. Cela prouve que la langue française leur est étrangère.

Fait encore plus convaincant, si le numéro de téléphone affiché sur le site est hors service après avoir tenté de rejoindre le service à la clientèle, il y a là un signe évident que quelque chose ne fonctionne pas.

Ces simples vérifications vous permettront de réduire le risque de devenir une victime de fraude par cartes de crédit.

Les techniques de fraude visant à voler les informations personnelles sont de plus en plus sophistiquées et difficiles à identifier. L'adhésion à un service de surveillance du crédit représente une option à envisager. Vous serez alerté de toute transaction douteuse dans votre dossier de crédit, qui pourrait indiquer une tentative de fraude.

02