Présence de fraudeurs sur des sites de rencontres : Les Torontois sont appelés à la prudence

6 avril 2015

La Police de Toronto invite la population à la méfiance, car des arnaqueurs sont présents sur des sites de rencontres et visent à extorquer de l'argent à des victimes potentielles. Ce genre de fraude est de plus en plus courant sur les sites de rencontres, car il s'agit d'un moyen de contacter des gens de manière virtuelle.

La fraude la plus courante consiste pour l'arnaqueur à proposer un service ou un produit. Ainsi, une victime potentielle qui souhaite acheter le service ou le produit en question donnera ses numéros de carte de crédit. Toutefois, ses données seront par la suite utilisées dans un système de fraude par cartes de crédit. Les fraudeurs utilisent souvent l'astuce visant à proposer l'achat d'un service prépayé ou encore un service additionnel, pour justifier la légitimité de leurs profils sur le Web.

Un autre type d'arnaque consiste à débuter une relation avec une victime potentielle sur un site de rencontres, de façon à gagner sa confiance, pour finalement lui collecter des renseignements personnels.

Ces arnaques sont tout spécialement présentes sur le Web à compter du mois de février, où les gens sont plus actifs sur les sites de rencontres, souhaitant trouver un nouveau compagnon ou une nouvelle compagne.

Ceci peut malheureusement tourner en fraude par cartes de crédit si des numéros de cartes sont échangés dans un but malhonnête.

Selon une étude réalisée par une entreprise spécialisée en prévention de la fraude, 1,37 % des transactions en ligne sur les sites de rencontres ont été frauduleuses en 2014. Cela signifie statistiquement qu'une personne sur 100 aurait des intentions malhonnêtes.

Les services de police demandent à ceux et celles qui sont actifs sur des sites de rencontres de s'assurer de bien vérifier l'identité d'un internaute qui les contacte. « Lorsque des informations sont partagées sur Internet, par l'entremise d'appareils tels que téléphones intelligents, ordinateurs ou tablettes, il est peu probable que ce soit possible de les supprimer », rapporte la chaîne de nouvelles CTV News Toronto.

Dans un communiqué de presse, Molly O’Hearn, vice-présidente des Opérations pour l'entreprise qui a réalisé l'étude, rappelle que « les manœuvres de chantage ont connu une forte croissance. Les fraudeurs créent un lien de confiance et finissent par convaincre leurs victimes de leur envoyer des photos ou des vidéos compromettants. Par la suite, ils exercent du chantage en menaçant d'envoyer ces images préjudiciables à des membres de leurs familles ou encore des amis ou des relations, si elles n'envoient pas une somme d'argent en échange. Il est très important que les gens qui sont actifs sur les sites de rencontres comprennent que ce sont des scénarios typiques. » Mme O'Hearn recommande aux internautes de prendre connaissance des mises en garde présentées par les sites de rencontres pour se méfier d'une arnaque potentielle.

Il y a bien sûr des signes de fraude qui ne trompent pas. Lorsqu'une personne navigue sur les sites de rencontres, les signes suivants devraient lui mettre la puce à l'oreille.

  • Une personne souhaite converser avec vous à partir d'un autre pays;
  • Une autre vous raconte qu'elle parle la même langue que vous et dit résider dans votre pays. Elle utilise par contre des expressions et un langage qui ne cadrent pas avec une personne qui vivrait dans votre milieu culturel. Selon les experts, la majorité des arnaques proviennent de fraudeurs situés au Nigéria, au Ghana, en Côte d'Ivoire, au Vietnam et en Argentine;
  • On vous demande tout de suite de chatter en mode vidéo sur un site de rencontre;
  • La personne vous avoue sa flamme seulement après quelques courtes conversations;
  • La photo du profil ne concorde pas avec la description de la personne.

Si vous êtes actif sur des sites de rencontres, l'adhésion à un service de surveillance du crédit peut représenter un bon moyen pour garder le suivi de vos renseignements personnel et de votre profil financier.

01