Recrudescence des vols d’identité en Ontario

19 juin 2015

Les Ontariens sont invités à être très vigilants, car les autorités ont noté une recrudescence des vols d'identité à travers la province.

Dans un cas, la Police d'Ottawa a émis un avertissement à l'attention du public portant les compagnies « fantômes ».

Plusieurs victimes ont reçu un avis de retard par la poste et envoyé à leur résidence personnelle, provenant d'une entreprise qui avait supposément leur adresse dans ses fichiers. Ceci indiquait vraisemblablement que ces personnes avaient été victimes de vol d'identité et leurs renseignements personnels avaient été usurpés.

Sur l'avis de retard, figurait un nom et un numéro de téléphone et lorsque les victimes l'ont rejoint pour lui expliquer la méprise, le fraudeur leur a demandé une adresse de courriel, sous prétexte de leur faire parvenir un avis de non-responsabilité de paiement.

En retour et c'est là qu'intervient la raison de l'avis, les victimes devaient mentionner leurs numéro d'assurance sociale, de permis de conduire et fournir une photocopie de ces documents sous prétexte d'identification.

Dans un communiqué de presse, le sergent Stéphanie Burns, de l’Escouade antifraude de la police d’Ottawa, précise que les autorités souhaitent aviser le public de se méfier des « compagnies fantômes » qui demandent des informations personnelles. « En cas de doute, contactez une agence de crédit afin de vérifier s'il y a présence d'activités douteuses dans votre dossier de crédit. »

Glen Langburt, un client de longue date de la RBC Banque Royale qui habite à Montréal, a vécu un autre genre d'arnaque. Ce dernier eu toute une surprise lorsqu'il a découvert qu'un individu situé à Cornwall avait réussi à accéder à son compte à la succursale bancaire de l'endroit. Lors que Monsieur Langburt a pu accéder aux informations données par la succursale bancaire de Cornwall, il a découvert qu'un individu avait été capable d'accéder à son compte par téléphone, en donnant des mauvaises réponses aux questions d'identification et de sécurité.

Ainsi, le fraudeur a donné la mauvaise date de naissance et n'a pas donné les informations justes sur les produits bancaires utilisés par Monsieur Langburt, ainsi que les dépôts réguliers. Le représentant du service à la clientèle ne lui aurait pas demandé les questions de sécurité reliées à son compte, telles que le nom de son premier animal de compagnie.

Finalement, il s'est avéré que le fraudeur avait réussi à effectuer un changement d'adresse et avait commandé quelques chèques.

Heureusement, la fraude a été détectée à temps et aucune perte financière n'a été engendrée. Toutefois, Glen Langburt est encore ébranlé.

« Je suis sous le choc. Je suis client de la RBC Banque Royale depuis 45 ans », a expliqué ce dernier au réseau CBC.

Un représentant de la RBC Banque Royale a quant à lui présenté des excuses en mentionnant qu'il s'agissait d'un incident rare et isolé.

« Nous nous excusons auprès de nos clients pour cet incident et nous faisons tous les efforts nécessaires pour résoudre la situation dans le but de les protéger », a précisé un porte-parole de la RBC Banque Royale.

Pour vous tenir informé de toute activité douteuse pouvant figurer sur votre dossier de crédit, vous pouvez souscrire à un service de surveillance du crédit, ce qui vous apportera une protection supplémentaire.

01