Un chercheur d’emploi de la Nouvelle-Écosse reçoit une offre trop belle pour être vraie !

29 juin 2015

Depuis plusieurs années, Jonas Cosh, un résident de Pictou en Nouvelle-Écosse, propose ses services sur différents sites Web spécialisés dans le domaine, dans le but de se trouver un emploi.

Il n'a pas été vraiment surpris lorsqu'il a reçu le courriel d'une personne prétendant représenter une entreprise qui se spécialise dans les voyages d'étudiants, expliquant qu'elle avait trouvé son curriculum vitae sur le Web.

Ce qui l'a plutôt surpris, c'est que dès ce premier courriel, on lui a dit qu'il avait été retenu pour le poste de coordonnateur des étudiants internationaux, sans même avoir effectué un entretien d'embauche. Encore plus étonnant : il n'avait jamais postulé à cette offre d'emploi…↑

Le représentant lui a mentionné que l'entreprise était située à Fredericton, à environ trois heures de route de sa résidence.

« J'ai trouvé cela très étrange, car je n'ai pas été convoqué en entrevue », a expliqué Monsieur Cosh au réseau CBC.

Toutefois, ce dernier a pris la décision d'accepter ce poste très attrayant, car le taux horaire était de 50 dollars, pour effectuer somme toute des tâches cléricales simples, à partir de la maison.

Après quelques courriels échangés avec le représentant de la présumée compagnie pour discuter de la tenue de camps d'été pour des jeunes, monsieur Cosh a commencé à recevoir des formulaires dans lesquels il devait fournir des renseignements personnels.

On a fini par lui demander d'effectuer un transfert de ses données bancaire par voie électronique, mais lorsqu'il s'est montré réticent, cela « les a rendus nerveux » explique-t-il à la presse. Par la suite, il n'a plus jamais reçu de nouvelles de cette présumée entreprise et par le fait même de cet emploi.

C'est en contactant les autorités policières de New Glasgow, ainsi que le bureau régional pour l'Atlantique du Better Business Bureau (BBB) que Jonas Cosh a découvert que plus de 40 personnes avaient rapporté le même incident au cours des six dernières semaines.

"Cela semble à première vue une excellente opportunité de travail à la maison pour des personnes ayant un handicap. Je crois qu'elles étaient particulièrement ciblées parce qu'il est plus difficile pour elles de trouver de l'emploi," ajoute Monsieur Cosh.

Ce dernier craint que les renseignements personnels qu'il a divulgués par courriel servent à perpétrer un vol d'identité. Il est maintenant certain que s'il avait fourni des renseignements financiers par voie électronique, il aurait été victime de fraude.

Le Better Business Bureau a lancé une enquête sur quatre entreprises qui pourraient être reliées à ce genre d'arnaque et qui offrent des présumés opportunités de travail à la maison.

"Nous enquêtons afin de vérifier s'il existe une adresse physique d'entreprise", explique la porte-parole de l'organisme, Jody MacArthur au réseau CBC.

Si vous recevez ce genre de proposition d'emploi, offrant une rémunération plus élevée que la moyenne des salaires que l'on retrouve sur le marché pour des tâches similaires, soyez sûr qu'il s'agit d'une arnaque.
Outre des promesses de salaires mirobolants pour des tâches cléricales, une demande de renseignements personnels et surtout vos données bancaires, devraient vous alerter et vous empêcher de divulguer toute information.

Un service de surveillance du crédit pour vous aider à identifier certaines activités suspectes dans votre dossier de crédit. Une protection supplémentaire pour tenter de contrer le vol d'identité sera toujours la bienvenue !

02