Une « manufacture de fausses cartes de crédit » démantelée à Port Coquitlam

14 avril 2015

Reconnu coupable en septembre 2013 pour avoir fabriqué de fausses cartes de crédit en très grande quantité, Alvin Abhai Chand, de Port Coquitlam en Colombie-Britannique, a purgé un an de prison pour ce délit. À peine sorti de prison, il est arrêté de nouveau pour avoir opéré, ce que le juge a appelé, une « manufacture de fausses cartes de crédit ».

La GRC, Division de Port Coquitlam l'avait à l'œil à sa sortie de prison et pour cause. L'homme de 45 ans récidivait. Il était devenu le centre d'un réseau de criminels dans la région. Ayant un mandat de perquisition, les agents ont découvert des opérations illicites d'envergure encore plus grande que celles pratiquées en 2013, selon un article paru dans le Vancouver Sun.

Ils ont trouvé tous les équipements nécessaires à la fabrication de fausses cartes de crédit, en plus de courrier volé, de drogue et même d'armes dans la résidence de l'accusé. Tout ce matériel a recouvert 12 tables de présentation lors de la conférence de presse de la GRC.

Le Caporal Scott Grimmer de la Division de Port Coquitlam de la GRC, a mentionné qu'avec les équipements trouvé lors de la perquisition, qu'Alvin Abhai Chand n'avait pas tiré de leçon durant l'année qu'il a passé incarcéré.

« En tenant compte de ce que nous avons trouvé dans sa résidence, Monsieur Chand semble ne pas avoir peur du système judiciaire, » a déclaré le Caporal Grimmer au Vancouver Sun.

Selon l'enquête de la GRC, Alvin Abhai Chand « embauchait » des criminels pour voler le courrier postal, en échange de drogue. Il utilisait les renseignements personnels trouvé dans le courrier volé pour fabriquer de fausses cartes de crédit, ce qui menait au vol d'identité.

Cette perquisition a également mené à l'arrestation de Justin Michael Roach, âgé de 26 ans. Ce dernier a été vu entrer dans la résidence de Monsieur Chan à plusieurs reprises. Au moment de son arrestation, il avait en sa possession un faux revolver, des gants, du ruban adhésif, un couteau, un nécessaire pour crocheter des serrures, des clés et 1 200 dollars en poche.

Les criminels utilisent des méthodes de plus en plus sophistiquées pour mettre la main sur vos informations à des fins de vol d’identité et de fraude par cartes de crédit. Pour vous assurer une protection supplémentaire, vous pouvez souscrire à un service de surveillance du crédit. Vous serez alerté si une transaction financière est suspecte.

02